voteintuile logo

Réparateur de smartphone : zoom sur un métier qui résiste à la crise

On devrait pouvoir s’imaginer assez aisément que le métier de réparateur de smartphone ne se limite pas à un désossage grossier d’appareils mobiles, et que cette profession d’avenir exige d’être doté de quelques compétences et aptitudes essentielles à l’exécution en bonne et due forme d’une réparation professionnelle de téléphone portable : autonomie, organisation, adaptation, rigueur… 
Cet article devrait pouvoir vous aider à vous faire une meilleure idée sur la question, en vous présentant 4 compétences indispensables à tout bon réparateur de smartphone, tablette, ordinateur, objet connectés…


1) Être expert des différentes marques et différents modèles


Avant tout, un bon réparateur de téléphone portable doit savoir se distinguer par sa connaissance approfondie des différents modèles et marques du marché du smartphone et autres appareils high-tech. Il doit être en permanence à l’affût de l’actualité pour connaître les dernières nouveautés, rumeurs et sorties en lien avec la scène mobile en perpétuelle ébullition (Apple, Samsung, Huawei, Xiaomi, OPPO, Redmi, etc).
Il doit chercher à connaître les points communs et les différences entre les différents modèles, afin d’être capable de se fournir en pièces mobiles pour procéder à ses réparations côté matériel (le hardware), ainsi que d’être capable d’assurer la maintenance côté logiciel (le software).
Et pour pouvoir les remplacer, le cas échéant, il par la même occasion suivre ses stocks avec la plus grande attention, et savoir s’entourer de fournisseur et grossiste fiable.



2) Être sociable et capable d’entretenir de bonnes relations humaines


Les relations d’un professionnel de la réparation mobile vont bien au-delà de celles qu’il entretient avec ses différents mobiles, ses outils et son matériel.
En effet, il sera en permanence en contact direct avec ses nombreux clients (et ses collègues s’il travaille au sein d’une entreprise). Il doit donc impérativement être sociable et avoir un côté relationnel bien développé pour faire face aux différentes situations vécues quotidiennement en milieu professionnel : accueillir chaleureusement le client et l’aider à définir son besoin, s’adapter à son vocabulaire afin d’installer avec lui un climat de confiance propice à sa satisfaction, puis le conseiller sur le bon usage de son mobile après sa réparation, afin de parvenir à le fidéliser.



3) Être capable d’établir le diagnostic juste



Le réparateur de smartphone doit être capable de déterminer exactement quelle panne altère le bon fonctionnement du téléphone portable de son client.
Il doit effectuer de nombreux tests à plusieurs niveaux, tant du côté du matériel que des logiciels, afin de pouvoir localiser précisément tout dysfonctionnement.
Afin d’être en mesure de livrer un diagnostic pertinent et juste, le professionnel de la réparation mobile doit bien sûr savoir identifier les différents composants (carte-mère, connecteur de charge, appareil photo, haut-parleur, micro…), mais aussi savoir reconnaître leurs différents signes d’usure, et enfin procéder à leur remplacement.
Il y a donc tout un domaine de connaissances à assimiler, notamment via des formations, avant de pouvoir passer au démontage-remontage d’un mobile sans risquer de lui causer plus de dégâts qu’il n’y en a déjà.



4) Maîtriser les techniques avancées de réparation de téléphone portable



Enfin, il est bien sûr impossible de faire l’impasse sur les qualités manuelles nécessaires et fondamentales au bon exercice du métier de technicien réparateur de mobile.
L’habileté, la précision et la dextérité sont donc exigées : les différents composants des téléphones sont, en effet, très fragiles. La manipulation des diverses pièces détachées nécessite la plus grande précaution au cours des diverses réparations. 
Le technicien doit également être capable de garder son calme, sa concentration et son sang-froid lorsqu’il effectue certaines tâches, comme par exemple la désoxydation de composants de carte mère, les tests d’étanchéité, le remplacement de pièces défectueuses incluant l’utilisation de la micro-soudure, etc.
En fonction de la situation, le réparateur va devoir choisir les outils les plus appropriés (fer à souder, station à air chaud, machine laser, etc.), les manier avec la plus grande précision et en toute sécurité.


Conclusion


Ce que nous pouvons espérer le plus d’un réparateur mobile à qui nous venons de confier notre smartphone, c’est bien entendu sa capacité à détecter la panne, la résoudre et à nous rendre notre précieux appareil réparé le plus rapidement possible. 
Mais s’il souhaite faire la différence, il va devoir investir de son temps et faire de la veille technologie afin de toujours garder un temps d’avance sur ses nombreux concurrents, mais également faire de grands efforts sur le côté relationnel du métier afin de mettre en confiance et fidéliser sa clientèle et ainsi devenir, en quelque sorte, l’équivalent du médecin de famille, celui chez qui tous les membres de la maison se rend lorsqu’un téléphone tombe en panne.

Les Guides d'achats
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *