voteintuile logo

Nouvelles technologies : quelle part représentent-elles dans le budget des ménages ?

Année après année, c’est un constat qui semble s’imposer : les nouvelles technologies sont en plein essor et prennent de plus en plus de place dans nos vies. Se substituant aux pratiques traditionnelles, les technologies digitales, connectées, automatisées sont de fait de plus en plus plébiscitées.

De l’électro-ménager qui s’acquitte des taches ingrates sans l’aide d’un être humain jusqu’à l’application smartphone qui fait office de coach sportif, en passant par les colliers GPS pour chats qui permettent de retrouver simplement nos animaux : force est de reconnaitre que la high tech n’est désormais plus réservée aux domaines restreints dans lesquels on la trouvait jusqu’alors. Elle s’offre aujourd’hui à tout un chacun et sur tous les sujets. Preuve incontestée de cette évolution : la part allouée à ces technologies nouvelles dans les budgets des ménages français semble avoir bougé. Que nous disent ces modifications ? Pour répondre à cette questions, nous avons étudié les résultats de cette étude de Sofinco de 2020 consacrée au budget « nouvelles technologies » des ménages français.

Une hausse manifeste du budget technologies

Le premier constat, c’est que notre sentiment vis-à-vis de l’essor des nouvelles technologies tend à être confirmé par les chiffres. Ainsi, la part du budget des ménages qui est alloué à l’équipement high tech est en très nette augmentation. Ainsi, en 2020, le budget annuel moyen consacré aux nouvelles technologies s’élèvent à 440€. On note donc une augmentation de 39 € depuis 2019, soit 9 % d’augmentation.

Cette hausse de la part du budget des ménages qui est allouée aux nouvelles technologies s’inscrit dans une vraie tendance de fond. En effet, ce secteur est en plein essor comme en atteste la très nette hausse du niveau d’équipement des foyers en nouvelles technologies. Plus de gens possède aujourd’hui un ordinateur portable, un téléviseur, une console de jeux ou même un ordinateur fixe.

Mais la hausse la plus forte est à trouver du côté des smartphones. Ainsi, de 2019 à 2020, on note que la part des personnes possédant un smartphone à très nettement augmenté (7 points de plus par rapport à 2019). En 2020, près de la moitié des français déclarait être angoissé à l’idée de passer plusieurs jours sans leur téléphone. Objet du quotidien, le smartphone se décline aujourd’hui en d’innombrables modèles et fait l’objet de très nombreux produits dérivés tels que des coques ou des housses de protection comme on peut en trouver chez ce revendeur par exemple.

Inégalités et disparités dans l’accès aux nouvelles technologies

En dépit de cette hausse globale du budget tech chez le ménage français moyen, il faut remarquer que cette augmentation ne se fait pas de façon homogène dans la société et que les motivations et représentations que les personnes se font de ces nouvelles technologies varient beaucoup en fonction du statut des personnes interrogées.

On note déjà, sans surprise, qu’en 2020 ce sont les ménages les plus aisés qui sont le plus équipés en matériel high tech. Ainsi, 28% de foyers dont les revenus excèdent les 3500€ par mois possèdent chez eux des objets connectés, contre seulement 14% des foyers qui ont des revenus inférieurs à 1000€. Même constat du côté de la possession de tablettes (66% contre 49%), et même de smartphones, puisque les ménages dont les revenus sont inférieurs à 1000 € ne sont que 80% à en posséder contre 96% chez les ménages plus aisés.

Outre ces différences expliquées par les inégalités de revenus chez les ménages, on note également des disparités dans l’utilisation des nouvelles technologies en fonction de l’âge. Ainsi, si la tendance est aujourd’hui de plus en plus dans la considération de ces technologies comme du matériel de loisir et de plaisir, surtout chez les personnes de moins de 35 ans, il n’en reste pas moins que pour un peu moins de la moitié de la population, ces dépenses restent considérées comme constituant un budget contraint.

Aussi, on voit qu’il y a des très nettes disparités dans l’usage des nouvelles technologies en fonction de l’âge. Ainsi, les utilisateurs de plus de 35 ans auront tendance à être d’avantage équipés en matériel fixe. Ordinateurs fixes, téléviseurs, lecteurs DVD, etc. Alors que chez les sujets plus jeunes, l’utilisation d’ordinateurs portables, de smartphones et de tablettes est bien plus prégnante.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *