voteintuile logo

Netflix et coronavirus : Un succès éphémère ?

Avec la crise sanitaire d’une ampleur sans précédant qui traverse le monde actuellement, de très nombreux secteurs de l’activité économique se retrouvent à l’arrêt. Mais s’il y en a bien un qui semble tirer parti de cette situation, c’est sans nul doute le géant de la diffusion de vidéos qu’est Netflix. Eh oui, quand les gens sont confinés chez eux, désœuvrés et parfois avec des enfants, on comprend aisément qu’ils se tournent vers cette plateforme afin de tromper l’ennuis.

En proposant une multitude de séries, films ou dessins animés variés à la population confinée, Netflix apparait comme le grand gagnant de cette crise du coronavirus. Mais cette réussite est-elle bâtie pour durer ? Netflix ne va-t-il pas finir par pâtir du chamboulement mondial qui résulte de la pandémie de coronavirus ? Pour répondre à cette question, quelques éléments :

Les abonnements Netflix en plein boom

Depuis le début de la crise du coronavirus, Netflix semble avoir pris de la hauteur en enregistrant un nombre record de nouveaux abonnés. Le géant, qui compte aujourd’hui plus de 183 millions de clients, n’en a acquis pas moins de 15,8 millions entre le mois de janvier et celui de mars. Un succès que l’on comprend très facilement. Avec le confinement et la distanciation sociale imposée, les gens se posent devant leurs smart TV et se tournent naturellement vers cette mine de contenu vidéographique et de divertissement. Cela permet aux gens de s’occuper le temps de la crise mais aussi de maintenir le stress et l’angoisse à l’écart. Pour les familles avec enfants confinées en appartement, il s’agit aussi d’une solution toute trouvée pour établir une situation tenable et ainsi maintenir le calme et la sérénité chez soi.

Mais au-delà des apparences, chez Netflix, on ne se fait pas d’illusions : bien que la croissance puisse se maintenir encore quelques mois, les conséquences du confinement et de l’arrêt de la production finiront fatalement par impacter la plateforme de diffusion et à fragiliser la position de Netflix face à ses concurrents.

Du retard dans le doublage des séries Netflix

Bien que pour certains cela ait pu passer inaperçu, la crise actuelle à bel et bien déjà un impact sur Netflix. Ainsi, les fans de certaines émissions ont eu à regretter l’absence de doublage français de leurs séries préférées. C’est par exemple le cas pour les séries Outlander et Riverdale. La particularité de ces deux séries ? Leur diffusion en France suit de très près la date de diffusion aux Etat s-Unis et le doublage s’effectue donc selon des contraintes de temps très serrées. Or, avec le confinement, impossible de mobiliser le personnel nécessaire pour réaliser ces opérations.

Si pour le moment, ce problème de VF semble être cantonné à ces deux seules séries, il pourrait très prochainement s’étendre à d’autres contenus si le confinement se prolonge dans le temps.

Netflix : vers une pénurie de contenu ?

Mais l’inquiétude principale du géant de la diffusion de vidéo concerne la production de nouvelles émissions et sa propre position vis-à-vis de la concurrence. En effet, si Netflix a su faire face à la crise, c’est bien parce qu’il y avait une réserve d’émissions toute fraiches à proposer. Mais cette source semble sur le point de se tarir. Ainsi, en février et en mars, la plateforme à proposé à ses clients pas moins de 35 nouveautés, alors qu’on en est à seulement 6 sur le mois d’avril. Ainsi, si les séries déjà prêtes et programmées pour les prochains mois ne souffriront pas de retard pour leur diffusion, il n’en est pas de même pour les émissions dont la production était prévue ces mois-ci et dont les tournages et montages ont dû être interrompus.

Ce ralentissement programmé des sorties Netflix tient en grande partie au model de fonctionnement du géant de la diffusion qui consiste à proposer tous les mois une multitude de nouveaux contenus originaux, qu’il s’agisse de films ou de séries. Pour cette raison, si la crise perdure, Netflix aurait tout à craindre de la concurrence du tout nouveau service de diffusion Disney+, qui table quant à lui sur un modèle de bibliothèque de contenus historiques mis à la disposition de ses clients.

L’essor sans précédent du géant Netflix, s’il est retentissant en ce moment de crise, est donc somme toute à relativiser. Car si pour le moment Netflix tient le cap et enregistre toujours plus de nouveaux clients, le vent pourrait bien finir par tourner, pour le plus grand bonheur de ses concurrents.

Les Guides d'achats
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *