voteintuile logo

Google : un contrat qui empêche les fabricants de Smart TV de collaborer avec Amazon

Alors que la forme de Mountain View avait déjà été sanctionné par la Commission Européenne pour des pratiques peu loyales, Google aurait récidivé. Le géant américain aurait en effet exercé une pression sur les fabricants de Smart TV pour qu’ils ne collaborent pas avec son principal concurrent, Amazon.

Des pratiques peu loyales pour Google

Google use à nouveau de pratiques peu loyales pour surpasser la concurrence. Google est en effet soupçonné de faire pression sur les fabricants de Smart TV pour qu’ils ne collaborent pas avec Amazon, son premier concurrent sur le marché de la TV connectée. En effet, les fabricants de Smart TV qui souhaitent utiliser le système d’exploitation de Google (Android TV) doivent au préalable signer un contrat stipulant qu’ils ne peuvent pas utiliser d’autres versions d’Android. En cas de non-respect de cette clause, les fabricants de Smart TV s’exposent à l’interdiction d’utiliser les services Google (YouTube, Chrome, Google Assistant…).

Cet accord concerne la gamme entière des fabricants. Si un fabricant commercialise des smartphones et des Smart TV, par exemple, il ne pourra déroger à ce contrat sur aucun de ses appareils. La seule exception à cette clause concerne les fabricants en marque blanche.

Ces pratiques peu loyales de Google ont été dénoncées de manière anonyme par des fabricants de téléviseurs, auprès de Protocol, et sont regroupées dans un fichier confidentiel (Android Compatibility Commitment).

Google inquiet du succès de Fire TV d’Amazon

Google avait déjà, en juillet 2018, été sanctionné par la Commission européenne, cette fois-ci sur le marché des smartphones. A l’époque, Google avait dû s’acquitter d’une amende record de 4,34 milliards d’euros pour abus de position dominante.

Cette fois-ci, Google essaye de garder le monopole sur les Smart TV et s’inquiète de plus en plus de la montée du système d’exploitation d’Amazon, Fire TV. Fire TV n’est autre qu’une version alternative d’Android, disponible en Open source et qui peut donc être repris et modifié par tout le monde.

Ce n’est pas la première fois que Google et Amazon sont en désaccord sur un point. En  conflit pendant 2 ans, entre 2015 et 2017, les deux géants américains avaient officiellement mis fin à leur conflit en 2019.

Google garde le monopole sur le marché des Smart TV… pour le moment

Ces pratiques ont permis à Google de se maintenir en tête du marché des Smart TV. D’ailleurs, Google possède toujours un quasi-monopole sur le secteur, avec 6 fabricants de Smart TV sur 10 ayant signé l’un de ses contrats anticoncurrentiels, et des partenariats avec 140 opérateurs télécoms, utilisant Android TV sur leur box internet.

Toutefois, les marques d’électronique sont nombreuses à mettre au point leur propre OS, comme LG et Sony, ce qui inquiète de plus en plus Google. Les clauses du contrat visent ainsi non seulement à empêcher les fabricants de Smart TV d’utiliser l’OS d’Amazon, mais aussi ceux des autres sociétés concurrentes. L’avenir nous dira si la révélation de ces pratiques va mettre un terme au monopole de Google sur le marché des Smart TV…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *